Purpura rhumatoïde : est-ce une maladie psychosomatique ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le purpura rhumatoïde est une maladie qui affecte la peau. Elle peut être accompagnée par des manifestations digestives, articulaires et rénales. De son côté, les maladies psychosomatiques se manifestent par des symptômes physiques qui attaquent le système physiologique et dont les causes sont émotionnelles ou ont des liens avec l’esprit.

Or le purpura rhumatoïde est une maladie physiologique. En relevant le lien de physiologie qui est commun aux deux maladies, pourrait-on dire que la Purpura rhumatoïde est une maladie psychosomatique ? Cet article vous y donne une réponse après analyse.

Purpura rhumatoïde: est-ce une maladie psychosomatique ?

Le purpura rhumatoïde : définition

Cette maladie est une affection, une vascularite immunologique inflammatoire qui attaque les enfants qui ont certaines prédispositions génétiques. Elle correspond à de mini-hémorragies au niveau de la peau et des muqueuses. Elle fait apparaître des taches rouges sur le malade.

Le purpura rhumatoïde peut être dû à une infection ou à une maladie de sang. Elle peut être aussi causée par la prise d’un médicament ou par une réaction immunitaire anormale.

Les symptômes du purpura rhumatoïde

Le début de la maladie est marqué par la fièvre. La peau est ensuite atteinte avec une éruption purpurique à tendance symétrique sur le corps. Les éruptions sont papuleuses et suivies de plaques d’urticaire. Viennent ensuite des manifestations articulaires c’est-à-dire des douleurs des chevilles et des genoux et un œdème du dos du pied.

Parmi ces symptômes, on distingue aussi des atteintes digestives comme les douleurs spasmodiques qui peuvent déboucher sur l’hémorragie digestive. Les manifestations comme l’hématurie et le syndrome néphrotique sont des atteintes rénales. Tous ces symptômes peuvent être accompagnés par des convulsions, de la parésie, des céphalées et même l’hypertension.

Est-ce une maladie psychosomatique ?

Les maladies psychosomatiques mettent l’accent sur le lien qui existe entre le système nerveux et le système immunitaire. Les épreuves peuvent faire baisser votre moral et votre état physiologique en ressent les effets immédiatement. Le corticoïde est une hormone produite par le stress prolongé. Or cette hormone baisse l’état de défense de l’organisme.

Les principaux symptômes des maladies de l’esprit

Les principaux symptômes des maladies psychosomatiques sont les signes de fortes émotivités qui donnent place à plusieurs maladies. Il s’agit des maladies telles que les troubles gastro-intestinaux, de foie, des intestins et du côlon.

Certaines recherchent ont montré que les maladies de peau, si elles ne sont liées à une affection ou un virus aurait une origine émotionnelle donc relevant de l’esprit.

Or ces maladies concernent surtout les enfants, car ceux-ci expriment leur détresse par diverses maladies parmi lesquelles les maladies de peau, de dérèglement du sommeil, des vomissements et l’asthme.

Conclusion

La comparaison des deux maladies nous livre des symptômes qui se recoupent par endroits. Leur point de convergence est la maladie de peau. Le purpura rhumatoïde est une maladie de la peau dont la probabilité de provenance relève moins du stress, donc de l’esprit.

Elle est plutôt liée à des facteurs génétiques, à l’organisme et parfois à des problèmes de prise de médicaments. Or, les maladies psychosomatiques sont essentiellement des émotions de l’esprit qui rejaillissent sur le corps.

Mieux des études ont établi des maladies psychosomatiques parmi lesquelles ne se trouve pas pour le moment le purpura rhumatoïde. Il est donc impossible d’affirmer que le purpura rhumatoïde est une maladie psychosomatique.


Lisez aussi:

Psoriasis pustuleux : quels remèdes naturels choisir ?

Rectocolite hémorragique: comment réparer son colon inflammé ?