Maladie de Crohn ou l’inflammation de l’intestin

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La maladie de Crohn touche environ 39. 200 personnes chaque année en Europe. Caractérisée par une inflammation de l’intestin, elle peut rapidement devenir chronique lorsqu’une prise en charge rapide n’est pas effectuée. Découvrez tout ce que vous devrez savoir sur cette maladie !

Maladie de Crohn ou l’inflammation de l’intestin

Briefing sur la maladie de Crohn

C’est le docteur Crohn qui fait, pour la première fois en 1932, la description de la maladie de Crohn. Sur nombre de points, elle ressemble à la colite ulcéreuse, mais on les distingue par les différentes zones qu’elles atteignent.

En effet, la colite ulcéreuse se limite à un segment du tube digestif, alors que la maladie de Crohn peut toucher d’autres parties du tube digestif. Très souvent, on la retrouve au niveau du colon et de l’iléon, mais elle peut atteindre toute autre partie du système gastro-intestinal, de la bouche à l’anus.

Les causes d’une inflammation de l’intestin

Dès lors que les parois et les couches profondes du système gastro-intestinal subissent une inflammation, la maladie de Crohn fait son apparition. Les réelles causes de la maladie sont encore inconnues, mais divers facteurs sont mis en avant tels que :

  • les facteurs génétiques ;
  • les facteurs psychologiques ;
  • les facteurs auto-immuns ;
  • les facteurs environnementaux.

Les facteurs génétiques : une prédisposition génétique peut augmenter les risques d’être touché par la maladie de Crohn. Des parents atteints peuvent en effet la transmettre à leurs enfants. Quant à la gêne NOD2/CARD15, elle peut multiplier par 4 les risques de souffrir de cette maladie.

Les facteurs psychologiques : le stress joue un rôle très important dans la survenue de maladies inflammatoires chroniques au niveau de l’intestin. Cependant, des preuves concrètes ne permettent pas d’attester cette affirmation.

Les facteurs auto-immuns : il arrive parfois que le système immunitaire combatte lui-même ses propres cellules. L’inflammation de l’intestin serait donc liée à une réaction excessive de l’organisme sur ce plan.

Les facteurs environnementaux : le mode de vie occidental, une alimentation riche en sucre et mauvais gras, de même que l’absorption de certains antibiotiques peut engendrer la maladie de Crohn.

Les symptômes de cette pathologie

Des douleurs abdominales très fortes, une diarrhée chronique, parfois liquide et très abondante, peuvent survenir pour prévenir l’individu. Ce dernier pourrait aussi faire face à des écoulements de sang et de glaire par l’anus, à des douleurs anales, à des vomissements et à des nausées.

Chez l’adolescent atteint de la maladie de Crohn, on peut observer une cassure au niveau de la courbe de sa taille et de son poids. Il en sera de même chez l’enfant.

D’autres symptômes, plus généraux cette fois-ci, comme l’amaigrissement, la fatigue, une fièvre et une perte d’appétit, peuvent aussi s’observer. D’autres symptômes non digestifs comme une uvéite ou des aphtes buccaux peuvent par ailleurs se faire remarquer.

Diagnostic et traitement de la maladie de Crohn

Une iléocolospie ou une endoscopie oesogastroduodénale sont indispensables pour un diagnostic de la maladie. Des biopsies peuvent également être effectuées, de même qu’un bilan général. La maladie de Crohn peut parfois donner lieu à des complications telles que des fissures anales ou des sténoses intestinales.

Des anti-inflammatoires, des immunosuppresseurs, des antibiotiques et des vitamines sont alors administrés au patient pour le soulager et le guérir. Lorsque le traitement avec les médicaments se révèle non concluant, un chirurgien doit alors intervenir.

Il convient de retenir que la maladie de Crohn est dangereuse, cependant elle peut être guérie. Il existe divers médicaments pour cela. Quand ces derniers ne sont pas concluants, se rapprocher tôt d’un professionnel est conseillé.


Lisez aussi:

Maladie Cœliaque ou l’intolérance au gluten (blé)

Maladie de Kawasaki: quelles sont les recommandations ?