Maladie de Basedow : comment réduire son niveau de stress ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La maladie de Basedow fait partie des maladies auto-immunes qui ne se guérissent malheureusement pas. Bien que génétique, cette affection peut être canalisée. Il est possible de suivre des traitements qui permettent de réduire l’apparition des symptômes.

Toutefois, le stress occasionné par la maladie de Basedow est un facteur problématique. Découvrez quelques astuces pour enrayer ladite maladie et évacuer le stress qui en résulte.

maladie de Basedow: comment réduire son niveau de stress ?

Maladie de Basedow : le lien entre l’hyperthyroïdie et le stress

Lorsque vous êtes atteint de la maladie de Basedow, vous devez savoir que votre thyroïde n’a pas la capacité de réguler correctement les hormones thyroïdiennes. Dans ce sens, la maladie entraîne une surproduction de ces dernières.

Aussi faut-il rappeler que votre système immunitaire aura tendance à produire une grande quantité d’anticorps qui seront tous dirigés vers la thyroïde. Cette situation stimule grandement la région thyroïdienne d’où la surproduction d’hormones constatée.

De cette surcharge, il résulte plusieurs conséquences pour votre corps. Ainsi, vous aurez tendance à remarquer que votre organisme fonctionne en surrégime. Cette hyperactivité finit par entraîner de nombreux symptômes. Vous pouvez également éprouver :

  • De la fatigue.
  • Une soif très importante.
  • Une transpiration excessive.
  • L’amincissement de votre corps.
  • L’accélération du rythme cardiaque et des palpitations.

C’est ce dernier point qui explique le stress ressenti. En raison du caractère urgent d’une telle situation, il est impératif d’adopter les bons comportements. Plusieurs recommandations sont à cet effet indispensable à cet effet.

Réduire son niveau de stress : adapter son style de vie

Le niveau de stress provoqué par la maladie de Basedow peut être réduit de façon considérable. Néanmoins, il y a certaines habitudes que vous devez adopter pour ce faire. En premier lieu, cette situation exige que vous preniez du repos.

Lorsque vous avez la maladie de Basedow, vous devez vous reposer aussi bien sur le plan personnel que sur le plan professionnel. Vous devez prendre le temps de vous relaxer afin de diminuer le stress que vous pouvez ressentir au quotidien. Cela passe par un voyage à la campagne ou un séjour en bord de mer afin de se ressourcer.

Sur le plan professionnel, il est indispensable de réduire vos activités ainsi que votre masse horaire. Vous pouvez demander à votre employeur de diminuer votre charge de travail ou d’ajuster votre emploi du temps.

Gérer efficacement le stress

Le stress est assez compliqué à gérer dans la mesure où plusieurs éléments peuvent en être à l’origine. Il peut s’agir des événements personnels, professionnels ou structurels. C’est pour cela qu’il est recommandé de :

  • Faire un point sur le stress que vous pouvez expérimenter de façon quotidienne. Recherchez donc tout ce qui vous permettra d’évoluer sans pour autant occasionner des contraintes stressantes.
  • Concevoir des activités antistress. Cela suppose que vous preniez le temps pour prendre soin de vous, même si cela peut s’avérer complexe.
  • Se documenter sur le stress. Cela vous donnera la possibilité de vous renseigner sur les différentes méthodes naturelles qui sont en mesure de réduire votre taux de stress.

En conclusion, même si la maladie de Basedow est une pathologie qui ne se soigne pas pour cause d’hérédité, il est possible de venir à bout de ses symptômes, notamment le stress.

Assurez-vous donc de vous reposer correctement et d’employer les méthodes antistress décrites dans cet article. Cela vous permettra de réduire considérablement la sollicitation de votre cœur dû à cette maladie.


Lisez aussi:

Lupus érythémateux disséminé : causes et symptômes ?

Maladie Cœliaque ou l’intolérance au gluten (blé)