Dermatomyosites : quel traitement naturel ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La dermatomyosite est une forme de myosite qui touche une personne sur quinze mille. Elle se traduit par des démangeaisons et des douleurs musculaires. Comment peut-on la soigner ? Découvrez les traitements naturels dans cet article.

Dermatomyosites: quel traitement naturel ?

La dermatomyosite : qu’est-ce que c’est ?

C’est une affection inflammatoire touchant certaines zones cutanées et certains muscles. Elle se manifeste par une éruption et des rougeurs essentiellement au visage avec des douleurs musculaires surtout aux cuisses, bras et épaules. Elle est causée par un dérèglement du système immunitaire qui doit normalement protéger l’organisme des infections.

Il s’agit d’une affection auto-immune. En effet, le système immunitaire réagit contre les petits vaisseaux du corps qui doivent irriguer les muscles et la peau. Les causes de son dérèglement sont encore totalement inconnues.

On suppose qu’il peut être dû à certains facteurs génétiques et environnementaux. La dermatomyosite est une maladie chronique. Elle évolue en général de façon lente sur des semaines et des mois. Elle est développée par petites poussées et peut devenir handicapante. Elle survient à tout âge surtout chez les femmes.

On remarque que cette affection touche particulièrement entre 5 et 14 ans. Il s’agit de la dermatomyosite juvénile. Elle apparaît aussi entre 50 et 60 ans. Les premiers signes de la maladie sont les manifestations cutanées. Ce n’est qu’après plusieurs mois ou semaines que l’atteinte musculaire se fait sentir.

Quelques remèdes naturels pour lutter contre la dermatomyosite

Le miel

Ce traitement sert à diminuer l’inflammation et les douleurs musculaires. En effet, il permet de réduire l’action de l’enzyme 5-LOX des leucotriènes qui favorise les réactions auto-immunes et l’éruption cutanée. C’est le traitement le plus facile. Il suffit d’appliquer du miel sur la partie enflammée et de recouvrir d’un film.

Laissez au repos durant 15 à 20 minutes. Refaites cette opération plusieurs fois dans la journée durant une semaine. Si vous souhaitez plutôt des compresses, vous devez prendre du miel que vous mélangerez avec du radis noir râpé ou du raifort.

Le miel ordinaire soulage efficacement votre douleur en adhérant facilement à votre peau. Il possède des vertus anti-inflammatoires et analgésiques.

La balnéothérapie

Lorsque vos douleurs sont assez importantes il est possible de faire des séances de balnéothérapie. La cure comprend essentiellement la prise de bains (bains à remous, bains à bulles, …). Ils permettent de vous relaxer et de soulager ces douleurs.

La kinésithérapie motrice

Elle peut servir à soulager les douleurs en cas de phase aiguë de la maladie. Elle permet à la personne atteinte de garder sa mobilité à l’aide d’exercices peu intenses. Elle empêche également la survenue de contractures musculaires. Il faut s’assurer que vous n’êtes pas fatigué pour que vous pussiez effectuer les gestes indispensables de votre quotidien.

La diététique

Vous devez suivre un régime pauvre en sel. En effet, il est nécessaire d’éviter de consommer les aliments trop salés tels que :

  • les poissons fumés ;
  • les fruits de mer ;
  • la charcuterie ;
  • ainsi que certaines eaux minérales avec une teneur en sodium élevé.

Lisez aussi:

Qu’est-ce qui peut déclencher une maladie auto-immune ?

Diabète de type 1: quelle différence avec le type 2 et 3 ?