Qu’est-ce qui peut déclencher une maladie auto-immune ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Les maladies auto-immunes piochent leur origine dans de nombreuses causes peu connues. Quand nos défenses se retournent contre nous, il convient de comprendre les raisons afin de trouver le traitement qui conviendra le mieux.

Dans ces cas, on parle souvent des maladies d’origine multifactorielle. Découvrez dans cet article, les différentes raisons qui peuvent déclencher une maladie auto-immune.

Qu’est ce qui peut déclencher une maladie auto-immune ?

Maladie auto-immune : les facteurs génétiques

Les maladies auto-immunes sont souvent dues à une prédisposition génétique. Cela signifie que la présence de gènes transmis par ses parents peut tout à fait influer sur votre capacité à développer une maladie auto-immune.

Cette prédisposition est toutefois complexe, dans la mesure où les gènes ne sont responsables qu’en petite partie du déclenchement de la maladie. Pour chacun des gènes transmis, porteur de risque, le risque chez l’héritier est assez faible.

Toutefois, une association de plusieurs des gènes à risques peut devenir très grave dans la mesure où le risque de déclenchement de la maladie va augmenter exponentiellement.

Il se peut que vous héritiez de plusieurs gènes capables de déclencher différentes maladies auto-immunes. Dans ce cas, il vous faudra être très attentif aux symptômes, pour ne pas tomber gravement malade.

Les déclencheurs hormonaux

Les hormones peuvent avoir des actions non mesurées sur l’activité des maladies auto-immunes. En effet, il existe une relation entre les hormones sexuelles et les réponses qui nous viennent de notre système immunitaire.

Lorsque certaines maladies auto-immunes sont déclenchées, on remarque un taux anormalement élevé d’hormones sexuelles féminines dans le sang. Ces hormones peuvent conduire selon des études, à l’augmentation de l’activité de ces maladies et amener votre système immunitaire à se rebeller.

Les conditions environnementales

Certains agents infectieux présents dans votre environnement peuvent être à la base de réactions inflammatoires et à la production d’anticorps dans l’organisme pour attaquer des articulations par exemple. On parle dans ces cas de déclenchements de maladies auto-immunes dues à des facteurs environnementaux.

Ainsi, si vous vous retrouvez dans un environnement de personnes qui fument, le tabac qui passe sous la forme de fumée inhalée peut devenir une réponse à un traitement médical. Il pourra de ce fait se transformer en une maladie auto-immune à l’image de la polyarthrite rhumatoïde ou le lupus.

Aussi, une exposition prolongée au soleil et aux rayons UV peut être associée au déclenchement de certaines maladies auto-immunes. Si vous avez des gènes à risque de maladies auto-immunes, ce facteur ne fera que renforcer leur déclenchement.

Les composantes chimiques médicamenteuses

Certains médicaments sont connus pour favoriser l’arrivée de maladies auto-immunes. Dans certaines conditions, il arrive même que le médicament à lui seul soit capable de déclencher la maladie auto-immune. Toutefois, les mécanismes à ce niveau restent assez peu connus.

Certains médicaments peuvent induire une réponse de la part du système immunitaire alors que d’autres iront modifier la réponse et amener l’organisme à dysfonctionner, et dans certains cas, à s’auto-attaquer.

Il vous faudra rester prudent, et vous renseigner au mieux sur les risques et les effets indésirables des médicaments que vous prescrivent les médecins. Aussi, si vous êtes porteur de gènes à risques, évitez l’automédication, car elle pourrait se révéler un faux allié qui ne fera qu’augmenter vos dépenses.

Pour finir, de nombreuses autres causes peuvent déclencher des maladies infectieuses. Il vous faut rester alerte face aux signes que montre votre corps et ne pas hésiter à consulter un médecin, pour vous rassurer.


Lisez aussi:

Cirrhose biliaire primitive : quel régime alimentaire ?

Dermatomyosites : quel traitement naturel ?